Christophe, intervenant en sécurité de notre formation gestion d’hôtels. Il revient sur son parcours et sa vision du secteur.

  • Peux-tu nous expliquer rapidement ton parcours avant d’être intervenant dans notre formation gestion d’hôtels ?

J’ai passé 19 ans de Marine Nationale en tant qu’adjoint au chef de service de la sécurité. Puis, j’ai suivi une reconversion de Chargé de Sécurité auprès du CNPP.

Depuis, j’ai tenu des postes de Responsable Technique dans différentes sociétés.  Entre autre, dans la préconisation incendie, installation et maintenance des moyens de secours.

  • Pourquoi as-tu choisi la sécurité ?

A bord d’un sous-marin, l’incendie est un danger des plus sérieux à bord des navires, qui transportent en outre des armements. Je devais intervenir en cas d’incendie pour garantir la sûreté des personnes. Je devais aussi assurer les organes vitaux du navire afin de le maintenir opérationnel. C’est en connaissant parfaitement les consignes de sécurité et en les respectant qu’il était possible de limiter les risques.

C’est donc tout naturellement que je me suis orienté dans la sécurité incendie. En France, il existe un cadre réglementaire pour la protection des personnes, des biens et de l’environnement. Cela correspondait tout à fait à ma façon d’être et de travailler.  Respecter et faire respecter la réglementation afin de réduire le facteur risque.

  • En quoi la sécurité dans une formation gestion d’hôtels te semble essentielle ?

Comme chacun le sait, un établissement hôtelier est un établissement recevant du public mais comportant des locaux à sommeil. Il est donc primordial que ces personnes puissent dormir sur leurs deux oreilles, en toute sécurité.

Pour ce faire il suffit que l’établissement au travers de son directeur, respecte et suit l’arrêté du 25 juin 1980 modifié (réglementation incendie des ERP).

  •  Quel est ton champ d’intervention dans les établissements touristiques ?

Aujourd’hui en tant que formateur incendie, j’interviens souvent pour de la formation gestion d’hôtels pour l’exploitant. Cela concerne l’exploitation du système de Sécurité Incendie de catégorie A et sur la réglementation ERP des types O (hôtel). Mais également sur l’évacuation d’un hôtel ou bien encore sur la manipulation des extincteurs.

  • Les obligations des établissement touristiques ne sont-elles pas trop contraignantes ?

A mon sens pas du tout, il ne faut pas oublier que nous parlons de vie humaine. Toutes ces obligations sont pour la plupart des retours d’expériences très malheureuses.

  •  Auprès de qui devons-nous se rapprocher en cas de question concernant la sécurité de son établissement touristique ?

Bien entendu auprès d’un organisme de contrôle certifié, ou éventuellement avec  les sapeurs-pompiers qui peuvent vous conseiller.

  •  Peux-tu nous raconter une anecdote en rapport avec ton métier ?

Une nuit dans un ERP, une alarme incendie retentit, l’exploitant intervient rapidement sur les lieux.  Et s’assure, ainsi, de la véracité des faits. Cette personne ne constate aucun départ de feu et réarme le Système de Sécurité Incendie.

Après quelques minutes l’alarme retentit à nouveau. L ’exploitant retourne sur les lieux et ne constate toujours pas de début d’incendie. Il pensait qu’il s’agissait d’un déclenchement intempestif du détecteur incendie. Il décide donc d’inhiber ce dernier et ceci afin de ne plus avoir d’évacuation générale.

Malheureusement il a fallu attendre qu’un deuxième détecteur se déclenche.  Cela a confirmé qu’il ne s’agissait pas d’un mauvais fonctionnement. Il s’agissait réellement d’un départ de feu dans les combles.

Alors pourquoi ?

Et bien tout simplement la personne qui a fait la levée de doute n’a pas su lire correctement le libellé de l’adresse du détecteur. Il n’a donc pas su se rendre au bon endroit. Et cela par manque de formation et d’exercice sur l’exploitation de son Système de Sécurité Incendie. Heureusement ce jour-là aucune victime à déplorer.

Il est important de suivre les recommandations de la commission de sécurité. Cela garantit toute la sécurité de l’établissement. Un nouveau directeur doit prendre connaissance de tous les procès-verbaux de la commission sécurité. Il doit s’assurer que toutes les observations ont bien été levées.

Il doit s’assurer également que le registre de sécurité est bien présent est correctement renseigné. Ce document est obligatoire, il nous permet d’en savoir beaucoup sur la tenue de l’établissement.

Ne pas sous-estimer toute l’importance de la formation gestion d’hôtels. Cela implique aussi les exercices, les maintenances et les contrôles obligatoires à réaliser au sein de son établissement.

Faire connaissance avec les sapeurs-pompiers de votre ville.

A toi de jouer...

Teste tes connaissances dans le métier !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *